Mes astuces pour récupérer l’eau de pluie

Un bon écolo digne de ce nom sait que tout peut se récupérer, même la pluie ! J’ai sauté le pas depuis quelques temps déjà, et je me retrouve souvent harcelé de questions par ceux qui veulent bien s’y mettre aussi, mais qui hésitent.

Le truc qui attise le plus la curiosité est le fonctionnement du récupérateur d’eau de pluie. J’ai eu la surprise de voir que la plupart des gens pensent que c’est très compliqué à utiliser. Je vais tout de suite vous faire sortir cette idée de la tête en vous montrant mes astuces pour récupérer l’eau de pluie.

pluie

Le b.a.-ba du récupérateur de pluie

Vous avez sûrement remarqué que votre toit comporte des gouttières qui véhiculent l’eau quand il fait un temps de chien. C’est par ces canalisations que vous pouvez relier votre collecteur d’eau de pluie.

Ne cherchez pas très compliqué : vous pouvez aussi bien opter pour un réservoir enterré que pour une cuve aérienne. Au final, ce n’est qu’un détail ! En ce qui concerne l’utilisation de l’eau que vous avez récolté durant les jours de pluie, vous pouvez les utiliser pour vos WC comme pour vos appareils ménagers.

Pour en faire usage sans vous casser le dos à transporter des seaux d’eau dès que vous en avez besoin, pensez à installer une pompe électrique. J’ai aussi remarqué que le collecteur possédait déjà un filtre, ce qui vous évite d’avoir à en acheter un.

Combien ça coûte ?

Je dirais que le prix d’un récupérateur d’eau de pluie dépend surtout de sa capacité et de la possibilité de l’enterrer ou non. Pour les petits budgets, faites comme moi : prenez une cuve aérienne hors sol que vous pourrez vous payer pour moins de 20 €. Il n’empêche pas que vous pourrez en trouver à 300€ pour de meilleures performances.

Maintenant, le réservoir enterré peut être plus approprié si vous en avez besoin pour le jardinage. Prévoyez entre 400 et 4.500 € pour avoir un récupérateur d’eau de pluie ! Le premier que j’avais acheté était de ce type, et j’ai aussi appris qu’il fallait prévoir des frais d’entretien annuel pour pouvoir les garder longtemps.

Pas top en perspective, mais vous n’aurez pas de mal à trouver des professionnels qui puissent vous proposer un abonnement pour l’entretien de vos récupérateurs d’eau enterrés.

Tout est bon à prendre, une économie c’est une économie c’est pourquoi je vous en fais part dans mon blog bricolage où vous trouverez d’autres astuces bricolages.

Latest Comments
  1. Denis

    Même si le prix et les frais d’entretien peuvent faire peur, je trouve que les collecteurs enterrés posent moins problèmes. J’ai aussi eu le temps d’essayer les 2, et je n’ai pas mis longtemps à préférer la solution enterrée. Beaucoup plus pratique, surtout pour le système de pompage qui s’en sort beaucoup mieux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *