Zoom sur les différents engins de chantier

Le secteur de la construction et des travaux de gros œuvre est un milieu qui nécessite l’utilisation de différentes machines. Petits engins de chantier, engins d’extraction, engins de chargements, engins de finitions, de manutention, de réglage, de compactage ou de transport : zoom sur les différents engins de chantier.

Vehicule Chantier

Les petits engins de chantier

Les petits engins de chantier entrent dans la catégorie 1. Utilisés dans le respect des règles de sécurité, ils peuvent être conduits et maniés par toute personne majeure de plus de 18 ans. Parmi les petits engins de chantier, on retrouve la mini pelle, le cylindre, le tombereau, le mini chargeur, la balayeuse et tous les tracteurs (agricoles ou non) inférieurs à 50 CV. Avec une architecture qui leur est propre, les mini pelles sont des engins dont le poids est compris entre 800 kilogrammes et 7 tonnes.

Utilisée pour des travaux de terrassement et d’excavation, et développée grâce à l’invention des chenilles en caoutchouc, la mini pelle permet de ramasser des gravats, mais également de creuser des fondations et des tranchées. Vous pouvez vous procurer ces chenilles en caoutchouc pour mini pelle sur trconseil.com. Le cylindre quant à lui d’utiliser comme rouleau compresseur pour tasser et aplanir une surface. Utilisés pour déplacer toutes sortes de matériaux, les tombereaux sont généralement conduits sur des distances courtes.

Enfin, le mini chargeur – également connu sous le nom de chargeur compact ou « Bobcat » – est un petit engin de chantier très utilisé par les professionnels du BTP. Sa dimension compacte et sa polyvalence lui permettent d’accéder à tous les terrains, de charger et déplacer toutes sortes de matériaux, mais aussi de creuser ou de démolir certaines surfaces.

Les engins d’extraction et de chargement à déplacement séquentiel

Les engins d’extraction et de chargement à déplacement séquentiel sont quant à eux regroupés sous la catégorie 2. À chenille ou à pneus, les engins d’extraction et de chargement à déplacement séquentiel regroupent les engins de fondation, les engins de forage et les engins de travaux souterrains. Utilisés dans le respect des règles de sécurité, ils peuvent être conduits et maniés par toute personne majeure de plus de 18 ans. La foreuse, par exemple, peut être mobile ou manuelle, et fait approximativement la taille d’un marteau-piqueur.

Utilisée pour des travaux de forage (pour créer des puits par exemple), elle peut également être utilisée dans le cadre de creusage de tunnel. La pelle quant à elle (pelle girafe, pelle télescopique, pelle-araignée, pelle hydraulique à chenille, ou encore pelle à câble) est généralement utilisée sur de gros chantiers, et représente le matériel le plus régulièrement utilisé par les professionnels du BTP. Avec une possibilité d’adaptation (ajout d’accessoires) très importante et assez facile à manier, elle permet d’extraire et de charger de très nombreux types de matériaux.

Tractopelle

Les engins d’extraction

Les engins d’extraction à déplacement alternatif ou non sont regroupés sous la catégorie 3. Les engins d’extraction ont pour principale fonction de pousser les matériaux en raclant le sol, mais également de les extraire. Parmi les engins d’extraction les plus utilisés, on retrouve le bulldozer. Le bulldozer est un outil de terrassement disposant d’une lame profilée et de deux bras articulés qui permettent de le lever et de le baisser.  Généralement équipé d’un dispositif de ripage à l’arrière, le bulldozer représente un engin efficace dans le cadre d’une extraction de matériaux, et est assez puissant pour être utilisé sur des terrains au sol très compact.

Le bulldozer est généralement utilisé pour niveler les terrains, déboiser, pousser une décapeuse, faire le régalage d’un sol afin de le stabiliser ou encore nettoyer une terre végétale. Généralement utilisé pour des chantiers de très grande envergure, le pipelayer est également un engin d’extraction, utilisé pour la manutention et la mise en fouille d’éléments de canalisation. Enfin, conçu pour s’adapter aux terrains vallonnés et pour diminuer le tassement du sol, le tracteur à chenilles caoutchouc fait également partie de cette catégorie.

Les engins de chargement

Les engins de chargement à déplacement alternatif sont regroupés sous la catégorie 4. Ces engins, comme leur nom l’indique, disposent des caractéristiques nécessaires au chargement et déchargement de matériaux lourds. Les engins de chargement sont utilisés dans le milieu de la construction pour déplacer des éléments lourds d’un point à un autre, comme du sable, du gravier, de la terre, ou encore déchets. Parmi les engins de chantier de cette catégorie, on retrouve la tractopelle, la pelleteuse ou encore la chargeuse.

Les engins de chargement sont également utilisés pour effectuer des travaux de terrassement de terrain. Difficiles à manier, les engins de chargement doivent impérativement être conduits par des professionnels qualifiés disposant des compétences pour diriger efficacement l’engin dans sa globalité (y compris le godet à l’avant). Ayant un coût d’achat assez élevé, les engins de chargements sont essentiellement utilisés pour mener à bien de gros chantiers.

Les engins de finition

Les engins de finition à déplacement lent sont regroupés sous la catégorie 5. Raboteuse, malaxeur de chaux, finisseur, engin de finition, fraiseur, répandeur automateur, pulvimixeur, machine à coffrage glissant : de très nombreux engins de chantiers font partie de la catégorie des engins de finition. Utilisés, comme leur nom l’indique, dans le cadre des travaux de finition de chantier.

Le finisseur, par exemple, représente l’une des dernières machines à intervenir dans des travaux de construction de route, en assurant en un seul passage la mise en œuvre des enrobées, du répandage au précompactage en passant par le nivellement et le lissage. La machine à coffrage lissant, quant à elle, est utilisée pour répartir de façon homogène du béton sur toute la surface destinée à la pose. Le pulvimixeur est utilisé pour pulvériser et stabiliser un sol en y incorporant du ciment ou de la chaux, par exemple. Enfin, avec une largeur de 35 centimètres à 4 mètres, la raboteuse est un engin de chantier dont l’utilité vise essentiellement à décaper la partie supérieure d’une chaussée.

Les engins de réglage

Les engins de réglage à déplacement alternatif sont quant à eux regroupés sous la catégorie 6. Le plus souvent constituée de six roues, la niveleuse – ou « grader » en anglais – entre dans cette catégorie. Ce véhicule de génie civil dispose d’une large lame qui permet de régler en hauteur des couches de matériaux. Ce véhicule est le plus souvent utilisé dans le cadre de chantiers de travaux publics conséquents, et peut parfois être équipé d’une lame frontale (également connue sous le nom de « lame bull » en référence au système de fonctionnement du bulldozer) et de dents qui permettent de décompacter des couches de matériaux : le ripper.

Mini Pelle

Les engins de compactage

Les engins de compactage à déplacement alternatif sont regroupés sous la catégorie 7. Pied de mouton, pneus, deux billes, billes et pneus : les engins de compactage disposent de divers types de fabrication. Parmi ces engins de compactage, l’on retrouve le rouleau compresseur et le compacteur. Le rouleau compresseur est un engin de taille conséquente qui ne peut être manié que par des professionnels disposant des compétences pour le conduire. Ce mastodonte du BTP est un engin de chantier utilisé pour compacter des terrains, mais également des matériaux de chaussée.

Son passage assure en effet la durabilité des fondations, et il est utilisé dans de très nombreux chantiers pour augmenter la densité des sols, compacter des enrobés ou encore réduire la perméabilité d’un terrain. Équipé d’un cylindre destiné à compacter tous types de sols, cet engin de chantier peut peser jusqu’à 12 tonnes. Un engin de compactage peut également disposer de deux cylindres pour un effet d’aplanissement optimal et très efficace.

Les engins de transport

Les engins de transport ou d’extraction de transport sont regroupés sous la catégorie 8. Les engins de transport servent, comme leur nom l’indique, à transporter toutes sortes de matériaux d’un point à un autre. Parmi ces engins de transport, l’on retrouve les tracteurs supérieurs à 50 cv, le tombereau, le scraper – ou décapeur – et enfin le dumper. D’une taille très imposante, le dumper est utilisé pour de courtes à moyennes distances. Engin indispensable dans le cadre d’un chantier d’exploitation de carrière, il est conçu pour se déplacer sur tout type de terrains, des plus faciles d’accès aux plus extrêmes, et est aussi parfois utilisé pour des travaux de terrassement.

Lourd et robuste, le dumper est un engin plus imposant qu’un camion-benne classique, qui dispose d’un châssis rigide et d’une benne de grande taille qui se lève rapidement de manière verticale pour décharger les matériaux. Le scraper quant à lui est utilisé dans un objectif d’arasement du sol. Disposant lui aussi d’une benne de taille importante munie d’un tiroir éjecteur, il permet d’extraire les matériaux qui seront ensuite transportés jusqu’au lieu de déchargement pour les répandre en couches. Existant en plusieurs catégories (scrapeurs à culbute, scraper à poussée hydraulique…), cet engin est lui aussi conçu pour des chantiers de taille importante.

Dumper

Les engins de manutention

Les engins de manutention – chariots télescopiques – sont regroupés sous la catégorie 9. Ces engins permettent de soulever de lourdes charges. Ces engins sont utilisés pour amener des matériaux (planches, blocs de béton, etc.) d’un point à un autre du chantier. Télescopique, frontal, à Tourelle, engin à mât fixe tout terrain, manitou tout terrain télescopique, chariot élévateur de chantier : de nombreux engins de manutention sont utilisés par les professionnels du bâtiment afin d’acheminer des éléments nécessaires au bon déroulement du chantier aussi bien d’un point à un autre du terrain, qu’en hauteur afin de mettre du matériel à disposition des professionnels, ou de les placer eux-mêmes en hauteur selon le besoin des travaux.

Ce matériel de levage et de manutention regroupe en outre les grues, les nacelles élévatrices et les chariots élévateurs. Les grues, montées sur chenilles ou pneumatiques, sont des éléments de chantier qui sont faciles à déplacer. Disposant d’une capacité de levage très importante, elle fait partie des engins incontournables de nombreux chantiers. Les nacelles et chariots élévateurs sont quant à eux utilisés pour lever des charges en hauteur, mais sont également utilisés dans certains cas par des professionnels du BTP pour procéder à des travaux en hauteur.

Les engins hors production

Enfin, les engins hors production sont regroupés dans la catégorie 10. Ce type d’engins – les porte-engins – ne dispose pas de fonctionnalités utiles au déroulement d’un chantier. Ils sont néanmoins très importants dans la mesure où leur utilité est de transporter d’autres véhicules de chantier, pour les déplacer et les transférer d’un point à un autre.

Grue, bulldozer, pelleteuses, rouleau compresseur, niveleuse, foreuse, tracteurs… : ces nombreux véhicules de chantier ont donc chacun leur utilité. En fonction de l’envergure des chantiers à réaliser, mais également de leur spécificité ou de leur localisation, le milieu du bâtiment et des travaux est généralement équipé de différents types d’engins adaptés à chaque situation. Travaux publics, chantiers de terrassement, extraction en carrière, réfection de route, construction de bâtiments : ces différents types d’engins accompagnent les professionnels du milieu de manière efficace et permettent de mener à bien des travaux de grande ampleur.